Covid-19 : les initiatives solidaires se multiplient en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne est une terre de solidarité comme le montrent les initiatives des entreprises et des collectivités.

Le Département de Seine-et-Marne a réactivé le dispositif “Seine-et-Marne Entr'aide” et en appelle à une solidarité déjà active sur le territoire comme en atteste les initiatives dont nous allons vous parler. Pour participer à l’effort collectif, rejoignez le réseau départemental Entr’aide juste ici.

L’élan de solidarité s’étend à l’heure où chaque geste et chaque don compte pour les hôpitaux seine-et-marnais. Grands groupes, TPE, PME et collectivités se mobilisent chaque jour un peu plus.

Dons des entreprises et collectivités seine-et-marnaises Covid-19

Les entreprises : du don à la transformation de leurs activités

Le matériel de protection (combinaison, masques et visières)

L’entreprise EuropAmiante a fait un don de 1 000 combinaisons de protection au Groupement Hospitalier de l’Est Francilien (GHEF) qui regroupe les hôpitaux de Meaux, Coulommiers et Jossigny. La marque C&A, qui possède un entrepôt logistique à Meaux, a quant à elle aussi donné 24 000 masques aux hôpitaux du groupement ainsi que 12 000 à la police nationale de la région Ile-de-France.

Le groupe Elcimaï à Melun, l’entreprise Rexel de Vaux-le-Pénil et le groupe Corning à Avon ont donné plus de 15 000 masques au Groupe Hospitalier du Sud Ile-de-France (Melun).

Les trois célèbres soeurs à l’origine de la marque Cymbeline implantée à Nemours, et aujourd’hui de l’atelier Emelia, ont revu leur chaîne de production de robes de mariées à Nemours afin de réaliser des masques. Leur talent de couturières leur ont permis d’en fabriquer plus de 1 000 pour la ville et les personnes les plus vulnérables. (lu ici)

Le groupe japonais Iris Ohyama, installé à Lieusaint depuis 2019 et fabricant de boîtes plastiques, répond à la demande du gouvernement français et produira en France des masques chirurgicaux labellisés “made in France”. En attendant l’installation de la nouvelle chaine de production à Lieusaint, le groupe réalise un don de 500 000 masques fabriqués en Asie. (lu ici)

Visières solidaires grâce aux “makers”

La Fabrik-Ephémère à Chelles s’est lancée dans la confection des visières. C’est une véritable petite usine artisanale qu’a mise sur pied Vincent Guilluy à Chelles, où les imprimantes 3D tournent nuit et jour, quasiment 24 heures sur 24. Avec un autre fabricant amateur de Champs-sur-Marne, il décide alors de lancer un atelier éphémère de visières, fabriquées au moyen de feuilles plastiques à vide ou de première de couverture de dossiers à relier. L’initiative est rapidement appuyée par la municipalité de Chelles, qui met à disposition un local municipal dès le 31 mars. Il a été investi par un nombre grandissant de « makers », venus des communes environnantes.
Le Fablab Descartes de Marne-la-Vallée, atelier de fabrication numérique accessible à tous à Champs-sur-Marne, met ses imprimantes 3D à disposition et a lancé la production de visières de protection pour les soignants. (à découvrir ici)

Le gel hydroalcoolique

La Coopérative pharmaceutique française (Cooper) basée à Melun a annoncé qu’elle ferait un don de 80 000 litres de solutions hydroalcooliques qui seront livrées à la direction générale de la santé pour une redistribution dans les hôpitaux français.

Le laboratoire Guinot Mary Cohr basé à Dammarie-lès-Lys fabricant de produits cosmétiques a réalisé un don de plus 35 000 gants à différents hôpitaux seine-et-marnais. Aujourd'hui, une quinzaine de salariés se sont portés volontaires et travaillent encore sur place à la fabrication de gels hydroalcooliques avec un objectif de production établi à 10 tonnes par semaine. (lu ici)

Les dons alimentaires

D’autres initiatives se multiplient, et on ne peut que remercier ces entreprises de rejoindre la chaîne de solidarité (liste non exhausitve) : Pasquier au Châtelet-en-Brie ; Des Lis Chocolat de Nemours ; l’épicerie melunaise La Mesure ; Domino’s pizza Melun ; La Mie Câline Melun ; Promocash ; Bontet traiteur ; la pizzeria Jojo à Cannes-Écluses ; la Maison traiteur Aufradet à Nemours ; les commerçants de Chelles ; Tournan-en-Brie et Ozoir-la-Ferrière ; etc.

Les initiatives solidaires en Seine-et-Marne Covid-19

Les collectivités des territoires en action

Le Département de Seine-et-Marne a commandé 1 million de masques FFP2. Une partie de la commande sera utilisée pour subvenir aux besoins des services du Département. Le reste du stock sera distribué gracieusement sur le territoire seine-et-marnais, là où la pénurie se fait sentir. Ainsi, des masques seront fournis aux établissements de soin et de santé, aux acteurs de l’aide à domicile, aux personnes vulnérables et associations, aux sapeurs-pompiers mais aussi aux forces de sécurité.

La ville de Chelles avec le soutien de la Région Ile de France, met à disposition ses locaux pour abriter la Fabrik Ephémère accueillant matériels et compétences des makers pour produire des visières de protection aux soignants. Un gymnase est également à disposition pour l’ouverture d’une unité COVID.

Dans la même lignée, les villes de Torcy et de Lognes ont contribué à l’équipement en moyens de protection à la Maison de Santé de Torcy comme lieu de consultation COVID. Les villes de Lagny-sur-Marne et Thorigny-sur-Marne se mobilisent quant à elles pour le premier centre covid de Seine-et-Marne. La ville d’Emerainville met à disposition des masques aux soignants et personnel communal. Les villes de Pontault-Combault et Roissy-en-Brie mettent à disposition un gymnase pour accueillir un centre ambulatoire dédié au COVID ainsi qu’un dispositif drive.

Les communautés de communes du Provinois, du Pays de Montereau, de Moret Seine & Loing ainsi que la communauté d’agglomération de Melun Val de Seine ont suspendu les loyers de nombreux pôles et hôtels d’entreprises locataires sur ces territoires.

L’agglomération Grand Paris Sud a mobilisé 13 de ses agents pour renforcer les équipes du Centre Hospitalier Sud Francilien, sur plus de 80 personnes qui se sont portées volontaires. Ils sont affectés, selon les besoins de l’hôpital de Melun, à différents postes : magasiniers pour la manutention, agents de sécurité, standardistes… L'agglomération a aussi mis à sa disposition du CHSF - des denrées alimentaires pour la restauration, surblouses, savon liquide, masques et a également offert 100 blouses à l’hôpital de Melun.

La ville de Melun a fourni 8 000 masques au Groupe Hospitalier du Sud Ile-de-France, et a aussi fait don aux foyers-résidences pour seniors de Melun et pour l’ASSAD RM (Association de soins et services à domicile de la région melunaise). Parmi les autres donateurs, on compte sur la ville de Pringy avec 4 000 masques FFP2, ainsi que la ville de Sivry-Courtry, le lycée Simone Signoret de Vaux-le-Pénil.

Habitants fragilisés, travailleurs exposés comme les employés de Transdev et les commerçants bénéficient également d’actions de soutien des municipalités investies. Mobilisation d’agents pour proposer de faire des courses, lien avec les personnes âgées et autres dons sont quelques unes des initiatives des villes comme Brou-sur-Chantereine, Lagny-sur-Marne, Brie-Comte-Robert, Courtry et bien d’autres.